Effondrement d’une partie de la Pointe du Hoc

Effondrement d’une partie de la Pointe du Hoc

La Pointe du Hoc est le nom donné à une petite avancée, de la côte normande située dans le Calvados. Elle se compose d’une falaise de 25 à 30 mètres de haut précédée d’une aiguille qui s’avance dans la mer. Il n’y a pas d’accès terrestre à la petite plage en contre bas. Le 5 mai 2022, une partie de la “dent” de la Pointe s’est effondrée sous l’effet de l’érosion, ne laissant qu’une fine aiguille encore debout.

Lorsque j’ai réalisé mon travail photographique sur le débarquement, Terrae Incognitae, j’ai pu accéder au site par la mer dans des conditions météo semblables à celle du matin du mardi 6 juin 1944 : pluie, forte houle, odeur d’essence et mal de mer… mais sans éclat d’obus. La falaise, dans sa partie basse, est sculptée en blocs rectangulaires comme si ils avaient été disposés les uns sur les autres de manière graphique ; merveille de la nature et de l’érosion qui petit à petit va faire disparaître ce lieu historique… mais cela n’empêche pas les imperturbables touristes de faire des selfies !

la Pointe du Hoc fut donc le théâtre d’une des opérations du débarquement allié, le 06 juin 1944. Située entre les plages d’Utah (à l’ouest) et d’Omaha (à l’est), la pointe avait été fortifiée par les Allemands et, selon les reconnaissances aériennes alliées, était équipée de pièces d’artillerie lourde dont la portée menaçait les deux plages voisines. Il avait été jugé primordial, pour la réussite du débarquement, que les pièces d’artillerie soient mises hors service le plus rapidement possible.

Cette mission fut confiée au 2ème bataillon de rangers américain qui réussit à prendre le contrôle du site au prix de lourdes pertes. Les pièces d’artillerie se révéleront n’être que des leurres en bois, les véritables batteries ayant été secrètement déplacées par les Allemands peu de temps auparavant et reculées à l’intérieur des terres, sur le site de la batterie de Maisy, d’où elles pilonneront les plages du débarquement pendant trois jours (6-8 juin).

Le livre est disponible sur le site FL éditions


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.